II) Chemin du son

1) Organisation générale de l'oreille :


2) L'oreille :

L'oreille est l'organe de l'audition. Elle est composée de trois parties :

 

A) L'oreille externe :

L'oreille externe comprend le pavillon et le conduit externe. C'est le point de départ pour chaque mécanisme de l'audition.

 

Ω) Le pavillon auriculaire :

Le pavillon auriculaire est la partie visible de l'oreille d'un humain. Il est constitué de cartilage ce qui explique sa forme et sa souplesse.

Il a un rôle de collecteur et d'amplificateur de fréquences, mais il aide aussi au repérage dans l'espace (l'humain arrive à déterminer d'où vient le son).


β) Le conduit auditif externe :


Le conduit auditif externe est la partie de l'oreille externe située entre le pavillon et le tympan.
Il a une forme de cône, qui devient de plus en plus fin en se rapprochant du tympan. Il fabrique un liquide appelé cérumen, pour protéger la peau de l'eau et des germes. 



B) L'oreille moyenne :

 

L'oreille moyenne est la partie de l'oreille comprise entre l'oreille externe et l'oreille interne. Elle comprend principalement le tympan et la chaîne ossiculaire (les trois osselets) : le marteau, l'enclume et l'étrier (leur nom correspond à leur forme). Les vibrations de l'air sont transmises tout au long de la chaîne ossiculaire, pour arriver jusqu'au tympan.

Le dernier os transmet les vibration à une membrane, derrière laquelle se trouve un long tube enroulé, la cochlée.
L'oreille moyenne transforme les vibrations du tympan en mouvement mécanique.

 

C) L'oreille interne :

 

L'oreille interne contient les organes de l'équilibre (vestibule et canaux semi-circulaires) et l'organe principal de l'ouïe : la cochlée.

La cochlée est un organe creux, en forme de colimaçon, tapissé de cellules sensorielles qui sont disposées tout au long d'une membrane. L'ensemble de cette membrane et de ces cellules constitue l'organe de Corti. Cet organe contient des milliers de cellules sensorielles:
- Les cellules ciliées internes, reliées à des fibres nerveuses, détectent et communiquent au cerveau la présence de vibration dans l'organe de Corti
- Les cellules ciliées externes, qui ont pour rôle d'amplifier les vibrations détéctées 

La distinction des hauteurs se fait par répartition des longueurs d'onde le long de la cochlée. Les sons de haute fréquence s'arrêtent rapidement dans le cone et stimulent les premières cellules, les sons de basse fréquence stimulent plus les cellules du fond de le cochlée.

La cochlée a ainsi trois actions sur les vibrations sonores :
- Elle les amplifie 
- Elle les analyse en les dirigeant selon leur fréquence vers les fibres nerveuses qui lui sont connectées
- Elle les transforme en un message nerveux interprétable par le cerveau

 

3) Cerveau :

 

La cochlée abrite les cellules ciliées. Les cellules ciliées amplifient les vibrations et les transforment en influx nerveux: lorsque leur cil est tiré d'un côté, cela déclenche une action nerveuse, comme dans un neurone. Elle transmet ensuite cette information électrique au nerf auditif. Ce sont les vibrations de la membrane centrale de la cochlée qui font bouger les petits cils des cellules à la surface de celle-ci. 

Ainsi, grâce aux nerfs, le cerveau peut comprendre les sons. Dès que la membrane oscille, les cils transmettent un message auditif au nerf auditif. Le nerf auditif transporte le message vers le cerveau.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site